Enrouler le câble sur un système de tambour multicouche

Enrouler sur des tambours lisses
Commencer à enrouler le câble de façon à former une spirale droite. Pour faciliter cette opération, certains tambours sont munis d’un talon attaché à une des flasques, ce qui permet de « remplir » l’espace entre le premier tour et la flasque (voir image 7).

La première couche doit être enroulée de façon compacte et sous tension. Prenez un maillet ou un morceau de bois et frappez les spires les unes contre les autres (voir image 1); pas trop fort afin que les torons ne s’imbriquent pas les uns dans les autres (voir image 2), mais de façon assez serrée pour que le câble ne puisse pas se déplacer sur le tambour. Si la première couche est enroulée de manière trop libre la couche suivante formera un espace dans la première couche ce qui provoquera une zone d’accueil (voir image 3). Une première couche trop serrée empêchera les couches suivantes d’avoir un espace suffisant entre les spires (voir image 2).

Dans tous les cas la première couche ainsi que toutes les autres couches doivent être enroulées sur le tambour avec une pré-tension suffisante (5-10 % de la CMU du câble). Si le câble est enroulé sans aucune tension, il sera sujet à un écrasement et à un aplatissement prématurés causés par les couches supérieures sous charge (voir image 4).

Même si la première couche est enroulée correctement pendant l’installation, elle se détendra quelque peu en service. Lorsque la première couche se détend (perte de pré-tension) il FAUT répéter la procédure initiale a intervalles réguliers.

Dans le cas contraire les spires « dures » vont fortement écraser les couches de base (voir image 5).

Enrouler sur des tambours rainurés
En principe on suit la même procédure que pour les tambours lisses. Ici également la pré-tension est de la plus haute importance.

Si la première ou les premières couches ne sont utilisées que de façon peu fréquentes, elles vont perdre leurs tensions sur le tambour et vont commencer à s’écraser du fait des hautes pressions exercées par les couches sous charge. Répétez ces procédures de pré-tension régulièrement.

Dans le cas des grues à tour, qui sont montés avec de grandes longueurs de câble, dont la longueur change au fur et à mesure que le bâtiment avance, il est impossible d’effectuer l’opération de pré-tension. Dans ce cas, on recommande d’utiliser une longueur de câble plus courte en début de travail. Sinon vous pourriez avoir à remplacer toute la longueur du câble à cause de l’écrasement et l’aplatissement des couches inférieures. Si toutefois cela s’avère impossible, il faudra prendre grand soin lors de la pré-tension du câble pendant l’installation.

Quoique vous fassiez, NE faites PAS passer le câble au travers un mécanisme de serrement (voir image 6). Par exemple deux blocs de bois serrés ensemble. VOUS ENDOMMAGEREZ LE CABLE DE FACON IRREMEDIABLE!!